Entre stage de fin d’études et réserve, it’s a match!

Le maréchal des logis Rodolphe pour les préparatifs du 14 juillet
Le maréchal des logis de réserve Rodolphe lors de la mission GCE pour le défilé du 14 juillet 2019

 

Fidèle à l’Université de Bourgogne, où il étudie depuis plusieurs années, Rodolphe mène, en parallèle, une aventure opérationnelle au sein de l'armée de Terre. À seulement 22 ans, ce maréchal des logis de réserve est à la fois étudiant, en master de gestion de projets touristiques et événementiels, et chef de patrouille dans son unité d’intervention. En l’absence de ses enseignants, il prend part à des missions de circulation et d’escorte, en jalonnant notamment l’itinéraire d’autres unités. Il a notamment fait partie, à plusieurs reprises, du groupement de circulation et d’escorte (GCE) qui garantit, chaque année dans la première moitié du mois de juillet, la tenue des répétitions et du défilé du 14 juillet.

 

 

 

 

Par ailleurs membre de l’Équipe de France militaire de Course d’orientation (EFMCO), « une de ses plus grandes fiertés », il encadre également des séances d’entraînement physique, militaire et sportif (EPMS) au sein de son régiment. Grâce à son engagement, il a non seulement découvert le monde militaire mais aussi « des valeurs précieuses » telles que la cohésion, l’entraide, la fraternité et l’esprit de camaraderie.

 



Son stage annulé à cause du confinement,
mais validé grâce à son engagement

 

Rodolphe en civil
Rodolphe, étudiant et réserviste

Ses missions lui ont notamment permis d’acquérir une expérience significative au regard des enjeux du secteur de l’événementiel recouverts par les enseignements de son master. Outre l’allocation d’études spécifique (ALLOCRES) qu’il perçoit chaque mois au titre de son activité opérationnelle, Rodolphe a donc pu bénéficier du dispositif de reconnaissance de l’engagement étudiant mis en place pour les réservistes. Ainsi, lorsque le stage de fin d’études pour lequel il avait été accepté s’est soudainement vu annulé à l’annonce des mesures de confinement, il a pu miser sur son engagement dans la Garde nationale pour obtenir la validation de ses compétences. En lien avec son responsable de formation et son unité d’emploi, il travaille à la réalisation d’un dossier relatif à l’organisation évènementielle des commémorations du 14 juillet, permettant d’analyser son expérience opérationnelle au regard des enseignements dispensés dans le cadre de son master.

Comme lui, de nombreux étudiants réservistes peuvent bénéficier de ce dispositif de validation des compétences en vigueur dans le code de l’éducation. Les services de scolarité et les responsables de formation peuvent être sollicités afin de connaître les modalités délibérées en commission de la formation et de la vie universitaire (CFVU), ou entité équivalente, quant à la validation des compétences et l’aménagement dans l’organisation des études.

Toutes les questions sur ce dispositif peuvent être adressées à contact@garde-nationale.gouv.fr.

 

Retour en haut