Spahi de 1re classe au 7e escadron du 1er régiment de Spahis   

Etudiant en sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS)

Nous poursuivons nos portraits des réservistes du issus 7e escadron du 1er régiment de Spahis à Valence. Découvrez Quentin !

A tout juste 19 ans, Quentin est réserviste depuis août 2019. Il nous parle de son engagement.

Être réserviste et étudiant : « un compromis parfait »

Actuellement en deuxième année de licence en STAPS, Quentin a trouvé l’équilibre qui lui convient.

Son projet professionnel, devenir moniteur d’EPMS (entraînement physique militaire et sportif), est en adéquation avec son parcours, « cet engagement me permet de mieux connaître l’institution militaire et gagner en expérience » explique-t-il.

Il peut bénéficier de tous les avantages résultant de son engagement, notamment une sécurité financière tout au long de ses études et des points en plus à l’université. Grâce à sa convocation, il peut aisément justifier de ses absences.

Être réserviste est un atout pour ses études car il « s’entretient continuellement physiquement, apprend la pédagogie et la vie en communauté ». Par ailleurs, il bénéficie d’apprentissages dans les armées, qui lui seront utiles dans le milieu civil, comme par exemple les formations aux techniques d'intervention opérationnelles rapprochées (TIOR) ou au secourisme.

Une découverte permanente

« Il existe de tous les métiers à l'armée et ça je l'ai découvert pendant ma première mission, au chalet de ma brigade ! » nous confie-t-il avec enthousiasme.

S’engager comme réserviste au titre de la Garde nationale est une vraie valeur ajoutée pour Quentin : « il ne faut pas hésiter, la réserve n’apporte que du positif, on évolue physiquement mais aussi mentalement j'ai appris des choses que jamais je n'aurais vues dans la vie civile, sans parler des expériences que l'on vit, que ce soit en mission ou juste au quartier avec ses camarades ! »

Il s’est épanoui dans son choix : « cet engagement me permet avant tout de me sentir utile, de pouvoir rassurer. Protéger la population est très gratifiant. »

Quentin a déjà de nouveaux souhaits en tête : « j'espère pouvoir partir en mission Sentinelle cet hiver sinon à long terme j'aimerais pouvoir effectuer une mission de courte durée (MCD) par exemple, comme certains de mon escadron cette année. »

Retour en haut