Le secrétariat général de la Garde nationale signe trois conventions de partenariats en Nouvelle-Aquitaine

Le général de division aérienne Véronique Batut, secrétaire générale de la Garde nationale, s’est rendue ce mardi 26 janvier à Bordeaux pour signer trois conventions de partenariat avec des acteurs clefs de la région Nouvelle-Aquitaine :

  • Bordeaux Métropole ;
  • La ville de Cenon ;
  • Et la société Polypoles.

La secrétaire générale de la Garde nationale était particulièrement heureuse de revenir en terre bordelaise, terre qu’elle connaît bien pour avoir pris le commandement de la base aérienne 106 Capitaine Michel Croci de Bordeaux-Mérignac en 2011.

L’événement fut marqué par la présence de plusieurs hautes autorités, symbole de la force des synergies locales :

  • Madame Buccio, préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, préfète de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest, préfète de la Gironde, représentée par Monsieur Guespereau, préfet délégué pour la défense et la sécurité ;
  • Le général de corps aérien Pellissier, officier général de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest, représenté par le général de division Fouilland ;
  • Le colonel Destre, officier adjoint de la région de gendarmerie d’Aquitaine ;
  • Le colonel Madej, commandant de la base aérienne 106 Bordeaux-Mérignac ;
  • Le colonel Poupot, commandant le groupement de gendarmerie de la Gironde, représentée par le lieutenant-colonel Lacaze ;
  • L’inspecteur général Mairesse, représenté par le commandant divisionnaire Frugier.

Cela fait bien longtemps déjà, et encore plus maintenant, que l’on ne peut plus se passer de la réserve opérationnelle” a déclaré en ouverture de cérémonie le général Fouilland.

« L’ampleur de cette manifestation témoigne du fait que la Garde nationale fédère une large communauté autour de l’engagement de nos réservistes opérationnels » a tenu à souligner le général de division aérienne Batut après avoir remercié personnellement le général de corps aérien Pellissier et le général de division Fouilland.

S’adressant aux employeurs, elle a salué leur contribution à l’effort de défense et de sécurité et a rappelé « qu’un réserviste plus disponible est une ressource mieux employable ». « Dans le contexte que nous connaissons actuellement, c’est un message fort que vous adressez à vos agents et salariés, un message de cohésion et de soutien, qui porte le sens de la collectivité et de citoyenneté » a-t-elle poursuivi.

Monsieur Guespereau, préfet délégué pour la défense et la sécurité, les autorités de défense et de sécurité de la région Aquitaine et du département de la Gironde (en tant qu’employeurs des réservistes) ont souhaité saluer l’engagement des deux collectivités locales et de l’entreprise.
“Je suis très heureux aujourd’hui que vous soyez ici présents pour manifester cette volonté d’engagement auprès de la réserve opérationnelle ”a ajouté le préfet délégué pour la défense et la sécurité.

Les trois signataires du jour

Bordeaux Métropole regroupe 28 communes et 783 081 habitants. Représentée par son président Alain Anziani, Bordeaux Métropole apporte son soutien aux trente réservistes présents au sein de la structure. L’agglomération bordelaise s’inscrit dans une démarche de facilitation visant à favoriser et encadrer le recours à ses agents réservistes. Elle accorde dix jours d’autorisation d'absence sur le temps de travail afin de le consacrer à la défense et la sécurité de la Nation et réduit la clause de réactivité suite à appel par le ministre des Armées lors de circonstances exceptionnelles à sept jours.

La ville de Cenon, représentée par Jean-François Egron, son maire, aussi vice-président de Bordeaux Métropole, facilite la mobilisation de ses agents réservistes et modifie des règles de droits applicables en accordant des jours supplémentaires d’autorisation d'absence, quinze jours au lieu des huit légaux et réduit la clause de réactivité à deux jours.

La société française Polypoles représentée par Pierre Perinet son président-directeur général signe la dernière convention du jour. Polypoles propose des solutions personnalisées de climatisation, chauffage, ventilation et traitement de l’air. Présente dans 7 villes de France, elle est à l’écoute des besoins de l’armée et y apporte son soutien en réalisant le chauffage de plusieurs opérations (Camp de Mailly, Camp de Canjuers) et intervient sur différentes bases (BA 106, Camp de Souge, Mont de Marsan).

Après les signatures, la secrétaire générale de la Garde nationale s’est entretenue avec les trois réservistes opérationnels présents et leur a remis un symbole de la Garde nationale.

Le rôle des CRED et du BPRE

Au nombre de deux en région Nouvelle-Aquitaine, les correspondants réserve-entreprise-défense (CRED) en collaboration avec le bureau partenariats et relations avec les employeurs (BPRE) du secrétariat général de la Garde nationale œuvrent chaque jour pour que les partenariats se développent et s’enrichissent d’actions innovantes. C’est grâce au travail du commandant de réserve Didier Ingremeau, un des deux CRED de la région, que ces signatures ont pu aboutir. Ces dernières constituent la toute première étape de ces partenariats. Le général de division aérienne Véronique Batut a remis une lettre de mission au capitaine de corvette ® Bruno Langrognet, le second CRED, lors de la cérémonie afin de renforcer le réseau des partenaires de la Garde nationale.

Image
Signature Bordeaux
Image
Signature Bordeaux
Image
Signature Bordeaux

Retour en haut