À Bourges, le secrétaire général adjoint de la Garde nationale signe cinq nouvelles conventions de partenariat

Le général de brigade Philippe Delapierre, secrétaire général adjoint de la Garde nationale, s’est rendu le mardi 12 janvier 2021 à Bourges pour rencontrer cinq acteurs de la vie économique, associative et institutionnelle marquant ainsi toute l’importance accordée à la réserve opérationnelle à travers son ancrage territorial. Une journée qui a rassemblé plus d’une vingtaine de personnes dans le plus grand respect des règles sanitaires.

Retour sur une journée riche de sens et d’échanges

Interface essentielle entre les employeurs et le secrétariat général de la Garde nationale, le commandant Régis, correspondant réserve-entreprise-défense (CRED), et le lieutenant-colonel ® Christian, coordinateur zonal, ont accueilli le général dans la magnifique salle du duc Jean au conseil départemental du Cher à Bourges (18). Le préfet du Cher, Jean-Christophe Bouvier, le général de brigade Frédéric Sabia, délégué militaire départemental du Cher et commandant des écoles militaires de Bourges, et le colonel François Haouchine, commandant le groupement de gendarmerie du Cher, ont tenu à participer à cette journée symbolique de l’engagement de leur département et de ses forces vives.

« Signer une convention constitue un acte citoyen. Elle matérialise votre engagement pour la réserve et pour la défense du pays. Grâce à ces accords, vous facilitez la vie de vos réservistes, de nos réservistes » a déclaré le général Delapierre.

Le général de brigade aérienne Thierry Sutter, général adjoint de l’officier général de zone de défense et de sécurité Ouest, présent aussi pour l’occasion, a quant à lui souligné l’importance des réservistes pour notre pays : « la réserve est une partie essentielle aujourd’hui des forces armées ».

Les cinq partenaires de cet événement

Le conseil départemental du Cher a inauguré cette journée en signant la première convention de partenariat. « Le département du Cher est un département infiniment fier de ses troupes depuis de nombreuses années. Dès 1900, Bourges comptait 25 000 militaires sur une population globale 100 000 personnes » a expliqué Michel Autissier, son président. « Nous sommes tous présents aujourd’hui pour montrer à quel point cette démarche compte à nos yeux » a-t-il ajouté.

La Croix Marine du Cher représentée par Laurent Pouillat, directeur de l’association humanitaire d’entraide sociale, a signé la deuxième convention du jour. Les salariés de l’association peuvent dès maintenant bénéficier de 30 jours d'autorisation d’absence sur leur temps de travail pour pouvoir se consacrer à leurs missions de défense et de sécurité. 

Ce fut alors le Syndicat Départemental d’Energie du Cher (SDE 18) représenté par son président, Philippe Moisson puis l’office public de l’habitat Val de Berry, premier bailleur social public du Cher, représenté par son président Emmanuel Riotte, de signer leurs conventions de partenariat.

 Enfin, le Crédit Agricole Centre Loire et sa directrice des ressources humaines, Isabelle Limousin, ont signé la dernière convention. Toutes ces conventions ne visent qu’un seul objectif : faciliter l’employabilité des réservistes en allant au-delà des obligations communes légales.

Pour terminer cet événement, le général de brigade Philippe Delapierre a remis à chacune des entreprises signataires la médaille à l’effigie de la Garde nationale puis s'est entretenu avec chacun des réservistes ayant accompagné son employeur et bénéficiant des nouvelles dispositions tirées des conventions.

L’après-midi s’est poursuivi par une visite des Ecoles de Bourges guidée par le général de brigade Frédéric Sabia, son directeur, et le général Eric Laval, commandant l’école du matériel.

Image
Bourges 1
Image
Bourges 2
Image
Bourges 3
Image
Bourges 4
Image
Bourges 5

Retour en haut